La profession d’assistante dentaire

assistantedentaireNulle ne peut exercer la profession d’assistante dentaire si elle n’est pas titulaire du titre d’assistante dentaire inscrit au Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP), ou en cursus de formation ou de validation des acquis de l’expérience.

L’assistante dentaire assume ses tâches sous la responsabilité et le contrôle effectif d’un chirurgien-dentiste. Elle est seule autorisée à seconder le chirurgien-dentiste dans l’aide opératoire au fauteuil.

L’assistante dentaire peut exercer au sein d’un cabinet individuel, un cabinet de groupe ou un centre de soins. Elle est soumise au secret professionnel.

L’assistante dentaire ne peut en aucun cas se substituer à la personne du chirurgien-dentiste quant aux prérogatives attachées au diplôme de chirurgien-dentiste. Un chirurgien-dentiste peut se faire aider par une ou plusieurs assistantes dentaires.

Dans le cadre de sa mission ainsi définie, l’assistante dentaire a :

1. Des compétences techniques

Notamment elle :

  • Assure la mise en fonctionnement du cabinet en étant susceptible de brancher ou débrancher les appareils, d’en vérifier le bon état et leur fonctionnement
  • Nettoie, décontamine et range les surfaces et les appareils
  • Décontamine, nettoie, stérilise et range les instruments
  • Dans le respect de la réglementation en vigueur et du contrat de travail, quel que soit le lieu d’intervention, assure l’assistance opératoire du praticien quel que soit le type de soin (chirurgie, prothèse, odontologie, conservatrice, parodontologie, pédodontie, orthopédie dento-faciale, radiologie...), en étant capable de préparer l’instrumentation nécessaire à l’intervention, d’anticiper et d’accompagner les gestes du praticien, de connaître les différents instruments, leur indication et leur emploi
  • Développe, identifie et classe les clichés radiologiques ou les documents papiers résultant de l’utilisation d’appareillage d’imagerie médicale
  • Est capable de repérer les signes précurseurs d’un malaise et d’assister, dans la limite de ses compétences, le praticien dans les situations d’urgence
  • Collabore à l’éducation des patients en matière d’hygiène bucco-dentaire
  • Peut préparer, à partir des empreintes effectuées par le praticien, les moulages d’étude et de travail
  • Peut, à partir des points anatomiques déterminés par le praticien, effectuer les tracés céphalométriques, dont l’analyse incombe au seul praticien
  • Sous la surveillance, et/ou après intervention du praticien, peut préparer tous appareillages, ou accessoires d’appareillages, nécessités par le traitement, en montrer l’utilisation aux patients et contrôler leur coopération

2. Des compétences relationnelles

Notamment elle :

  • Accueille les patients ou tous autres visiteurs du cabinet
  • Régule le fonctionnement du cabinet en gérant les temps de fonctionnement de celui-ci et la planification de ses propres tâches
  • Est capable d’identifier les demandes des patients, de les transmettre au praticien ou de prendre des décisions adaptées
  • S’exprime aussi bien par écrit qu’oralement
  • Est capable d’écoute, de discernement, de discrétion et d’un devoir de réserve (cf. art. 3. 10)
  • Gère le carnet de rendez-vous
  • Suit, tient à jour et classe les dossiers des patients

3. Des compétences administratives

Notamment elle :

  • Rédige les devis, les feuilles de soins et les notes d’honoraires dues par les patients
  • Assure les encaissements et enregistre les paiements, assure la liaison avec les divers organismes sociaux et avec tout correspondant du cabinet
  • Assure les relances
  • Coordonne la liaison avec les laboratoires de prothèse
  • Gère le stock de petit matériel et de produits consommables et assure leur traçabilité
  • Assure les commandes écrites de fournitures et leur suivi

En complément :

L’exécution régulière d’une des 3 compétences suivantes entraîne, conformément à l’annexe I, titre V (travaux de secrétariat) le versement de la prime de secrétariat dont le montant est défini à l’article 3.16 de la convention collective nationale des cabinets dentaires :

  1. Etablir, suivre et rappeler des échéances administratives
  2. Enregistrer les opérations comptables courantes : traitement des factures et préparation de leurs règlements
  3. Assurer la correspondance du cabinet - le courrier pouvant être dactylographié, manuscrit ou sur traitement de texte - et la rédaction éventuelle des travaux d’étude ou de recherche des praticiens

Les qualités requises :

Une bonne assistante dentaire doit posséder les qualités suivantes : avoir une excellente présentation, comprendre facilement et rapidement, travailler avec sérieux, précision et propreté et apprécier les contacts humains.


En savoir plus

Téléchargez la fiche métier d'assistante dentaire.

Pour en savoir plus, consultez également la fiche assistante dentaire du Guide des Métiers de l’OPCA PL.

facebookFORMATION ET SANTE : Société par Action Simplifiée Unipersonnelle (SASU) - N° Formateur : 82690808269
Rhône : 150, rue Paul Bert 69003 LYON - Tel : 04 78 95 18 01 - Fax : 04 78 62 71 29
Loire Atlantique : Faculté de chirurgie dentaire, 1 Place Alexis Ricordeau – 44000 NANTES - Tel : 06 38 82 49 09
Vendée : 19 Rue du Grouteau – 85500 LES HERBIERS - Tel : 06 38 82 49 09